Victoire pour les syndiqué(e)s de la COOP LSJE

Montréal, le 20 août 2020 — Après des mois de lutte acharnée, la très grande majorité des syndiqué(e)s de la Coopérative de services à domicile Lac-Saint-Jean-Est obtiennent enfin la reconnaissance de leur travail par les autorités gouvernementales.

En effet, dans les jours qui suivent les cuisinières recevront une prime COVID de 8 % couvrant la période du 13 mars au 30 juin 2020. Il en va de même pour les syndiqué(e)s de la Maison Jean-Eudes-Bergeron. Les préposé(e)s aux soins à domicile recevront également une prime de 8 % pour les personnes référées par le CLSC, ce qui représente 50 % de leur clientèle.

Ces primes s’ajoutent à celle de 4 $ obtenu le 8 mai dernier par les préposé(e)s en RPA et de la ressource intermédiaire Le Pionnier. Le paiement de ces primes devrait être versé tant et aussi longtemps que la crise sanitaire persistera. Évidemment, il faudra repasser par le processus complexe de reddition de comptes pour chaque mois, ce qui ne devrait qu’être une formalité maintenant.

 

Il aura fallu de nombreux appels au bureau du député Éric Girard pour enfin nous faire reconnaître. Nous nous demandions pourquoi nous, les salariés(e)s des EÉSAD, sommes aussi inéquitablement payés même si nous faisons un travail identique et aussi exigeant. Nous sommes toutes des personnes polyvalentes, nous donnons la médication, nous prenons la glycémie, nous administrons l’insuline, les gouttes et les pompes. Nous sommes en Résidence privée autonome (RPA) et avons des cas de plus en plus lourds qui demandent toujours plus », déclare Karine Dufour, déléguée syndicale des TUAC 501 à la COOP LSJE.

 

En ces temps de crise exceptionnelle où les normes de la santé publique limitent incroyablement les contacts entre les personnes et que toutes les forces vives du réseau de la santé et des services sociaux sont grandement sollicitées, il était primordial de faire preuve d’équité en reconnaissant l’apport inestimable des préposé(e)s d’aide à domicile à la société, plus particulièrement au bien-être des aîné(e)s. Je tiens à féliciter les syndiqué(e)s de la COOP LSJE qui, malgré leurs inquiétudes, ont été à pied d’œuvre pour maintenir une qualité optimale des soins et des services qu’ils offrent à leur clientèle. Il va sans dire que leur travail essentiel mérite d’être reconnu au même titre que celui des préposé(e)s aux bénéficiaires », déclare Alain Lachaîne, président des TUAC 501.

 

 


À propos des TUAC 501
Avec ses quelque 19 000 membres répartis dans plus de 410 entreprises, le syndicat des TUAC 501 fait partie du plus important syndicat francophone de l’alimentation et du commerce de tout le Québecen plus de représenter des membres dans le nord du Nouveau-Brunswick.