Les TUAC 501 obtiennent une ordonnance afin que le Groupe BMTC inc. cesse et s’abstienne d’user d’intimidation à l’égard des syndiqué(e)s

Montréal, le 24 février 2017 — Le syndicat des Travailleurs et travailleuses unis de l’alimentation et du commerce, section locale 501 (TUAC 501) obtient gain de cause contre le Groupe BMTC inc. qui exploite le Brault & Martineau de Repentigny et de Jean-Talon. Le syndicat avait déposé une plainte au Tribunal administratif du travail (TAT) notamment pour entrave, intimidation, menaces, représailles, négociation de mauvaise foi et pour violation de la liberté d’association.

Le TAT a donné gain de cause aux TUAC 501, en ordonnant au Groupe BMTC inc. :

  • de cesser et de s’abstenir d’user d’intimidation à l’égard du syndicat et des salariés qu’il représente dans le cadre de la négociation des conventions collectives;
  • de cesser de négocier de mauvaise foi;
  • de surseoir au dépôt des offres finales du 17 février 2017, à l’établissement de Jean-Talon.

Rappelons que les quelque 70 conseillers à la vente du Brault & Martineau de Repentigny et de Jean-Talon ont obtenu leur accréditation syndicale le 7 avril 2016.